Plateformes durables pour des arbres toujours sains

Avec le concept du perçage partiel goujons et chevilles/inserts, ont été déclinés plusieurs modèles de plateformes possédant chacun des qualités propres.

 

Les caractéristiques communes de ces modèles

- ni contact ni pression sur l'écorce

- libre circulation de la sève élaborée

- plus de blessures sur le tronc, plus de point de faiblesse mécanique, plus de risque d'affaiblissement du support vivant

- horizontalité parfaite même sur arbre penché

- durabilité exceptionnelle

- les câbles des agrès de pied (pont de singe, passerelle, filet...) sont ancrés sur la structure et non plus sur le tronc. Le plancher est libre, l'ensemble beaucoup plus esthétique avec un bel aspect de propreté.

- après dépose, aucun élément métallique ne demeure dans le tronc


Plateforme bois octogonale

Une conception complètement repensée pour des gains

- de temps de préparation (plus simple)

- de temps au montage (moins d'opérations)

- de matériaux

- de prix

- de maintenance

Fortes sections des composants.

Durabilité : selon l'essence utilisée. En Douglas hors aubier, environ 15 ans.


construction de plateforme de parc aventure accrobranche Clip'fil

Plateforme bois 6 chevrons

Un dessin classique et une réalisation très soignée.

Elle offre une esthétique connue.

Fortes sections des composants.

Durabilité : selon l'essence utilisée. En Douglas hors aubier, environ 15 ans.


construction de plateforme de parc aventure Clip'fil
La longueur des goujons permettra la libre croissance du tronc. La plate-forme pourra demeurer en place durant plus de vingt ans.

Plateforme métallique

Une structure métallique extrêmement rigide repose sur 4 goujons (même concept que l'anneau d'ancrage).

Distante de 12 à 18 cm du tronc elle pourra demeurer en place 20 à 30 ans.... avant d'être agrandie si l'arbre a grossi au point d'entrer en contact avec la structure.

Le matériau du platelage peut être librement choisi. Nous avons le plus souvent opté pour du Douglas de 45 mm, sans aubier, parce que non traité et susceptible de tenir au moins une quinzaine d'années.

 

Maintenance réduite à la découpe du plancher autour du tronc tous les 4 à 6 ans.

 

Adaptable aux arbres de 30/35  cm de diamètre à 1 m. Ou plus...

La structure peut être démontée pour être réutilisée sur un autre arbre, dans un autre parc...

Vocation : cet équipement se place dans une optique de très longue durée (20 - 30 ans). Il est plutôt dévolu aux constructeurs ou aux parcs disposant d'une équipe de montage permanente et d'un outillage (perceuse, boulonneuse) à la puissance élevée.

Le système goujon-insert est excellent en rénovation. Mais à quel endroit se fixer ?

On nous présente couramment une interrogation : peut-on percer après que les arbres aient déjà été utilisés pour supporter des plateformes classiques ? Notre expérience, sur environ 200 arbres dans ce cas de figure, montre que c’est possible selon les conditions suivantes :

- Le perçage ne doit pas être fait sur les marques laissées par la structure démontée. Cette zone est morte et le bourrelet cicatriciel ne pourra pas se former.
- Le perçage devra donc être impérativement réalisé au-dessus de ces empreintes, 10 à 15 cm mini
- Ou, si vraiment on ne peut hausser la plateforme, percer au même niveau mais entre les empreintes, sur les zones encore vivantes. Ces zones, souvent très étroites, sont les passages restant ouverts à la sève élaborée. Mais on n'oubliera pas que le perçage réduira pour un temps cette circulation.
Ces règles valent également lors de la pose des anneaux d'ancrage si le tronc présente des blessures issues de câbles et des cales.
Vous aurez compris que la préservation de la circulation de la sève élaborée doit être la préoccupation première.